mesures lutte violence femmesÀ l’occasion d’une « convention de l’égalité » entre les femmes et les hommes à Paris, François Hollande a présenté les grandes priorités d’une loi-cadre pour les droits des femmes qui sera étudiée en mai prochain. Parmi les pistes évoquées par le chef de l’État, la réforme du congé parental. Ce projet de loi-cadre pour les droits des femmes comportera quatre objectifs principaux, a indiqué François Hollande. Parmi eux, la réforme du congé parental, pris par les femmes dans 97 % des cas. « Ce n’est pas toujours la mère qui doit en être bénéficiaire », a insisté le chef de l’État, expliquant que la femme n’en bénéficierait vraiment « que lorsque le père en prendra une part. Ce sera la preuve de l’égalité. »

Le chef de l’État promet d’agir pour améliorer les droits des femmes

Autre priorité évoquée par François Hollande: la lutte contre les violences faites aux femmes. De nouveaux instruments pour mieux les protéger et aider celles dont les compagnons ne paient pas les pensions alimentaires seront étudiés. « Nous ferons en sorte que le conjoint violent soit écarté et que la femme reste dans le logement », a évoqué le chef de l’État.

À l’Élysée, « la question du droit des femmes est un élément de notre patrimoine commun, de l’identité de la gauche », juge-t-on, où l’on insiste sur le caractère « historique » et constitutif du féminisme dans les valeurs de gauche. Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault compte ainsi vanter les avancées réalisées depuis son accession au pouvoir comme la loi sur le harcèlement sexuel ou le remboursement de la contraception des mineures et dresser une feuille de route pour le reste du quinquennat.