Hommage aux victimes des attentats de Toulouse et MontaubanLe président François Hollande a salué dimanche à Toulouse la « France debout » lors d’une cérémonie organisée en mémoire des victimes de Mohamed Merah, jeune Toulousain qui a tué sept personnes il y a un an en disant vouloir « mettre la France à genoux ».

Lors de cette cérémonie organisée un an après les faits, le chef de l’État a affiché sa détermination pour lutter contre « le terrorisme » et « l’antisémitisme », défendant l’intervention française au Mali et les poursuites contre les « messages de haine » sur internet.

Juste avant son discours, environ 1.500 personnes ont pris part à une marche silencieuse en souvenir des sept personnes tuées en mars 2012: trois militaires ainsi qu’un professeur et trois élèves d’une école juive.

François Hollande a réaffirmé que toute la lumière serait faite sur ces crimes qui ont endeuillé Toulouse et Montauban et fait également deux blessés graves, un autre soldat et un lycéen juif.

« Ces villes resteront le symbole d’une tragédie mais aussi, et c’est le sens de notre rassemblement d’aujourd’hui, le symbole d’une France debout, que rien ne peut abaisser, diminuer, réduire », a déclaré le chef de l’Etat.

« À Montauban, à Toulouse, c’est la France qui a été agressée. En tuant des soldats, en s’en prenant à des enfants dans une école, c’est la République que l’on a voulu frapper en son coeur. La République a tenu bon et la France a surmonté l’épreuve. »